Les récompenses dans les vins et spiritueux: véritable reconnaissance ou médaille en chocolat ?

Récompenses vins et spiritueux

J’analyse le fonctionnement des récompenses dans les vins et spiritueux pour démêler le vrai du faux et vous aider à les interpréter avec précaution.

En naviguant sur un Internet, je suis tombé par hasard sur ce descriptif produit qui n’a pas manqué de m’interpeller:

Récompenses vins et spiritueux : descriptif d'un produit

La fiche produit montre fièrement toutes les médailles obtenues par ce “multi-award winning gin”.

Récompenses vins et spiritueux : autre exemple de récompenses

Impressionnant toutes ces médailles, décidément ce gin est un véritable champion, rien à dire.

C’est un sacré bon argument pour mettre en avant le produit et ainsi booster ses ventes, ça rassure le consommateur d’acheter un gin qui a obtenu de nombreuses récompenses. 

J’étais néanmoins un peu sceptique devant ce discours un peu exagéré de la part de cette petite marque.

Peut-on dire que ce gin est bien au-dessus des autres ?

Je n’en avais jamais entendu parler avant de tomber sur cette fiche produit.

Ces récompenses sont-elles un véritable gage de qualité?

Cela m’a donné envie d’aller voir de plus près comment fonctionnent ces concours et quelles en sont les faces cachées.

Quels sont ces organismes et comment travaillent-ils ?

J’ai essayé de recenser les organismes qui organisent ces concours dans les vins et les spiritueux mais c’est difficile d’en faire une liste exhaustive tellement il y en a.

Voici une sélection de différentes récompenses que l’on peut trouver:

Spiritueux:

  • World whisky awards
  • International whisky awards
  • American whisky masters – Spirit Business
  • Gin masters – Spirit Business
  • Catavinum world wine and spirits competition
  • San Francisco World spirit competition
  • IWSC

Vins:

  • Chardonnay du Monde
  • Syrah du Monde
  • Effervescents du Monde
  • Concours général agricole de Paris
  • International Wine Challenge de Londres

Ces organismes sont pour la plupart des organismes privés.

Comme vous le voyez il y en a beaucoup, énormément même, ce qui pose la question évidente: quel est le plus prestigieux?

Difficile de répondre à cette question car chacun a sa manière de travailler et dépend des marques qui décident d’inscrire les produits qu’elles souhaitent présenter.

Au cinéma nous avons les oscars et les césars, alors que dans les vins et spiritueux chacun y va de son concours.

Il y a par exemple les whiskies awards qui sont suivis chaque année.

Lors de ce concours, un comité d’experts est réuni pour élire le meilleur whisky de l’année. 

Le site présente les profils des jurys, des professionnels du secteur.

Difficile d’avoir des indications concernant leur objectivité lors du choix des récompenses à attribuer.

D’autres compétitions précisent simplement que le jury décident des vainqueurs, mais aucune idée de qui compose le jury.

Dans le vin c’est la même chose, il y a des doutes concernant la composition du jury lors de ces concours.

Dans cet article de La Revue des Vins de France qui date un peu, l’auteur met en doute la qualité des personnes qui composent le jury lors de ces concours.

Des récompenses multiples pour de nombreux vainqueurs

Lors de mes recherches je me suis rendu compte que ces concours offrent des récompenses multiples et variées selon les nombreuses catégories de produits.

Le concours de San Francisco propose par exemple deux types de récompenses en or avec le double gold et le gold, puis l’argent et le bronze.

Récompenses vins et spiritueux : exemple de récompenses

C’est tout simplement génial pour les participants.

Même si vous obtenez le 2e prix, pour pourrez l’afficher fièrement sur votre bouteille et faire croire au consommateur que votre produit est champion du monde avec une médaille en or. 

Le concours de San Francisco n’est pas le seul à utiliser ce genre de pratique.

Les concours masters de la revue Spirit Business ont une stratégie similaire.

Voici la liste des gagnants du concours American whiskeys masters 2020, catégorie bourbon super premium:

Récompenses vins et spiritueux : liste des vainqueurs

On voit bien qu’il y a 9 vainqueurs au total, avec un prix Master dont on peut imaginer que c’est le 1e prix et 6 prix gold, avec à la fin 2 prix silver.

Il n’y a quasiment que des vainqueurs.

Et il y a pleins d’autres catégories.

On remarque aussi que ce concours évite soigneusement d’attribuer la récompense bronze, plus synonyme de défaite qu’autre chose.

Avec énormément de catégories et de récompenses, on voit clairement que ces concours attribuent des récompenses à un maximum de participants.

Dans le document ci-joint, vous avez la liste des vainqueurs du concours de San Francisco Spirits 2019 par catégorie.

Le document fait 96 pages avec en moyenne une vingtaine de vainqueurs par page, cela fait un total de presque 2000 vainqueurs !

Il y a autant de vainqueurs que de produits sur le marché.

Un business dans le business

En voyant ces méthodes de travail, on comprend bien que ces concours travaillent d’une manière différente que le festival de Cannes.

Il s’agit clairement d’un business qui se monétise de différentes manières.

Déjà toutes les marques qui souhaitent participer à ces concours doivent payer des frais d’inscription par produit présenté qui varient entre un centaine d’euros et plus de 500 euros.

Les frais d’inscriptions du San Francisco spirit competition s’élèvent à 550$ par produit.

Voici la liste des honoraires pour participer au world whiskies awards:

Récompenses vins et spiritueux : frais de participation

Ensuite, ces organismes proposent leurs services d’impression pour permettre à la marque de faire afficher en point de vente cette récompense.

Par exemple, elles proposent des impressions de 1000 autocollants pour 60$ à coller manuellement sur les bouteilles:

Récompenses vins et spiritueux : stickers

Les organisateurs ne se limitent pas à ces offres.

Ils ont bien évidemment des sponsors pour financer leurs événements, comme par exemple des sponsors de l’IWSC:

Récompenses vins et spiritueux : sponsors

Avec tous ces éléments on comprend mieux pourquoi il y autant de récompenses.

Il faut que tout le monde y trouve son compte, sinon à quoi bon participer.

Et cela permet à ces concours de satisfaire leurs clients et justifier l’intérêt de s’inscrire.

Un vrai gage de qualité?

Ce qui est gênant dans tout cela, c’est que ce système est mis en place pour influencer le consommateur.

C’est difficile voire impossible en tant que consommateur de savoir discerner le prestige de chaque récompense.

Donc clairement quand on y connait pas grand chose, une petite médaille en or sur une bouteille doit davantage convaincre que la bouteille d’à côté qui n’en n’a pas.

Mais peut-on dire que la bouteille sans médaille est forcément moins bonne que celle qui en a une? 

Pas du tout.

Pour moi les récompenses doivent être interprétées avec précaution.

D’ailleurs les meilleurs spiritueux que j’ai goûté n’ont pas besoin de faire figurer leurs récompenses, leur qualité parle d’elle-même.

Tout ce système de récompenses fonctionne grâce à un point important: la méconnaissance des consommateurs.

Cette méconnaissance touche tout le monde, même les médias, en témoigne l’imbroglio des médias qui avaient annoncé qu’un whisky Lidl avait été le meilleur whisky du monde.

D’une part ce whisky n’a pas élu meilleur whisky du monde mais était inscrit dans l’une des catégories des whisky awards.

Et d’autre part, quand on voit comment fonctionne le système, on se rend compte du coup de com de Lidl pour un whisky qui n’a rien d’exceptionnel.

Comme c’est souvent le cas dans l’industrie des vins et spiritueux, les acteurs profitent de notre naïveté pour influencer nos achats. On l’avait aussi vu dans l’article sur les dérives du whisky japonais.

Et ça, ce n’est pas cool.

Mais heureusement il en faut plus pour nous manipuler 😉

Cet article vous a plus? Rejoignez notre newsletter

Nous rédigeons régulièrement du contenu pour apporter davantage de transparence à l’univers parfois opaque du whisky et des spiritueux

Laisser un commentaire